Concert de l'Ensemble Baroque Atlantique

Trio instrumental

Flâneries allemandes : JS Bach et ses prédécesseurs

  • Johann Sebastian Bach Sonate en sol majeur BWV 1027
  • Philipp Heinrich Erlebach Sonata II en mi mineur
  • Johann Sebastian Bach Partita en mi majeur BWV 1006
  • Dietrich Buxtehude Sonata VI en ré mineur
  • Carl Friederich Abel Suite en ré mineur
  • Johann Sebastian Bach Sonate en ré majeur BWV 1028

Ensemble à géométrie variable, l’Ensemble Baroque Atlantique (E.B.A.) réunit des artistes chercheurs passionnés par la musique et les instruments anciens, convaincus par Guillaume Rebinguet-Sudre de tenter l’aventure du grand large en créant cet ensemble instrumental aujourd’hui.

Jeunes professionnels ou musiciens accomplis, unis par la même passion des répertoires anciens, les membres de l’EBA se rejoignent dans la volonté de proposer une approche originale des musiques des XVIIe et XVIIIe siècles, de partager et de réinventer une démarche commune pour un large public.

Attaché aux « régions atlantiques », l’Ensemble Baroque Atlantique prend appui sur une belle assise géographique et culturelle ainsi que sur les possibilités d’échange avec d’autres ensembles pour envisager un rayonnement national et européen.

Son premier concert, dédié à J.S. Bach, a eu lieu le 4 mai 2013 au Hall de la Bourse de Bordeaux avec le soutien de la CCI Aquitaine, de la CCI de Bordeaux, de l’Opéra National de Bordeaux, du Conservatoire et de la Ville de Bordeaux.

Ce programme a été enregistré par le label versaillais L’Encelade à la Chapelle de la DRAC Aquitaine en novembre 2013, pour une parution au début de l’automne 2014.

Il bénéficie du soutien de la direction régionale Aquitaine de la Caisse des Dépôts.

 

Les artistes :

G Rebinguet Sudre par Jean Marie Cousset recadreeGuillaume REBINGUET-SUDRE, direction et violon

Inspiré par divers domaines artistiques, Guillaume Rebinguet-Sudre a développé une vision musicale singulière.

Disciple d’Hélène Schmitt et d’Enrico Gatti au violon baroque, il joue également le clavecin.

Concertiste, il s’attache à restituer une interprétation vivante et spontanée, respectueuse du contexte de création des œuvres et il apprécie les projets originaux. C’est avec ce même esprit qu’il fonde et dirige l’Ensemble Baroque Atlantique, dont le premier enregistrement, J.S. Bach, Sinfonie et concerti, paraîtra à l’automne 2014 (éditions L’Encelade).

Invité dans divers festivals, il participe en 2006 à l’émission Sur tous les tons animée par Jean Pierre Derrien sur France Musique.

Son premier enregistrement en solo, dédié aux sonates de Tomaso Albinoni, paraît en 2012 aux éditions L’Encelade à Versailles. « … violon au cantabile suave et nuancé…sonorité somptueuse et un art admirable de l’ornementation. Se jouant avec une apparente facilité des allégros, il insuffle aux mouvements lents une intense dimension poétique. » (P. Ramin, Diapason, déc. 2012)

Sa passion des instruments anciens s’exprime également au travers de son activité de facteur de clavecins.

Conseillé par Philippe Humeau et Emile Jobin, il se consacre à la réalisation d’instruments rares. Complice du luthier Christian Rault, il conduit des recherches sur les violons anciens, proposant de nouvelles suggestions sonores en lien avec le répertoire musical.

Il est avec Aurélien Delage, à l’origine du projet de reconstitution d’un orgue renaissance dans l’Abbaye de Saint-Amant-de-Boixe en Charente, inauguré en avril 2012. Partageant le fruit de ses expériences artistiques dans le cadre d’activités pédagogiques, il enseigne le violon baroque, la musique de chambre et assure la direction de l’Orchestre Baroque au Conservatoire de Bordeaux depuis 2005. En 2010, il a également été invité à l’Académie de Musique de Nìs en Serbie et a participé aux animations du Musée de la Musique à Paris.

 

MH Julien 600x400Julien LÉONARD, viole de gambe

Musicien et chercheur, Julien Léonard commence la viole de gambe à cinq ans avec Danièle Alpers à Angoulême. Plus tard il intègre la classe de Marianne Muller au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, et se perfectionne avec Christophe Coin au CNSMD de Paris. Lors de masterclasses il reçoit les conseils de Vittorio Ghielmi, Jérôme Hantaï, et Wieland Kuijken. Julien Leonard est également titulaire du Diplôme d’Etat de Musique Ancienne.

Finaliste du concours international de Bruges en 2005 il fonde Musicall Humors, avec lequel il se consacre principalement à la musique européenne du 16ème au 18ème siècle. Un travail d'inventaire autour de la musique pour viole de gambe manuscrite en Angleterre, l'amène à privilégier la musique anglaise et principalement la musique pour Lyra viole.

Ses qualités de soliste et de continuiste lui permettent de collaborer avec diverses formations, occasionnellement sous la direction de William Christie, Christophe Coin, Kenneth Weiss, Jérôme Hantaï et de jouer régulièrement avec Pygmalion et Raphaël Pichon, les Musiciens de Saint-Julien et Francois Lazarevitch, Capriccio Stravagante et Skip Sempe.

Il se produit en France, en Europe (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Pologne, Slovénie, Italie, Espagne) et également au Mexique et au Japon.

Julien Leonard a réalisé plusieurs enregistrements discographiques avec Capriccio Stravagante pour Paradizo, et avec les Musiciens de Saint-Julien et Pygmalion pour Alpha, il participe régulièrement aux productions pour les principales radios européennes.

 

jean luc ho 100712Jean-Luc HO, clavecin

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho se passionne pour les claviers anciens: il commence à huit ans l'apprentissage du clavecin et s'initie à l'orgue puis au clavicorde. Lauréat du conservatoire de Paris-CNSMDP en 2006 (Premiers Prix de clavecin avec Olivier Baumont et de basse continue avec Blandine Rannou), il reste marqué par l'enseignement de Blandine Verlet.

Chers et nombreux sont ses amis facteurs, chercheurs, musiciens, artisans qui facilitent et inspirent quotidiennement sont travail. Il affectionne la complicité des duos avec Raphaëlle Kennedy (soprano), Louis Créac'h et Guillaume Rebinguet (violon), Anne-Marie Blondel, Freddy Eichelberger et Aurélien Delage (orgues ou clavecins), Itay Jedlin (traverso).

Son intérêt pour la facture et les instruments historiques lui offre un contact privilégié avec des tribunes prestigieuses et des collections d'instruments où il est invité à se produire en récital (Ste Croix de Bordeaux, Souvigny, Marmoutier, St Michel en Thiérache, Dole ou encore St Remy à Dieppe... Cobbe Collection à Hatchland, Fenton House collection à Londres, le musée de la musique à Paris, le musée des Beaux-Arts de Chartres, le château d'Assas).

Son premier disque de clavecin consacré à Bach & Couperin ("le choix de France-Musique", Diapason découverte, Suggestion CD Le monde) est paru aux éditions de l’Encelade en 2011. Pour le label « Cordes et âmes », il enregistre en concert les deux Apothéoses de Couperin, un récital Sweelinck au claviorganum, l'intégrale des sonates pour violon et clavecin et l'Art de la Fugue de Bach. Sur France Musique, on a pu l'entendre en récital au clavecin ou à l'orgue (série "Génération Jeunes Interprètes; live au festival de Montpellier, festival de St Michel en Thiérache...), en concerto sur le Longmann & Brodrip du Musée de la Musique (concerto en ré WQ23 de CPE Bach en 2008); il participe également au "Matin des Musiciens" et au "Magazine". Continuiste apprécié, Il joue et enregistre régulièrement sous la direction d'Hervé Niquet (Le Concert Spirituel) et de David Stern (Opera Fuoco).

Il a enseigné le clavecin entre 2004 et 2011 à l'école de Musique de Franconville (Val d'Oise), depuis 2012 à l’académie des claviers anciens de Dieppe et collabore régulièrement avec l'Arcal, l'abbaye de Royaumont, le musée de la musique dans le cadre d'actions pédagogiques en direction d'un public plus large.  

Choisissez votre langue